Poete, prends ton luth et me donne votre baiser ; La fleur de l’eglantier sent ses bourgeons eclore, Le printemps nait votre apri?m ; nos vents vont s’embraser ; Et Notre bergeronnette, en attendant l’aurore, Aux premiers buissons verts commence a se poser. Poete, prends ton luth, ainsi, me procure un baiser.

Poete, prends ton luth et me donne votre baiser ; La fleur de l’eglantier sent ses bourgeons eclore, Le printemps nait votre apri?m ; nos vents vont s’embraser ; Et Notre bergeronnette, en attendant l’aurore, Aux premiers buissons verts commence a se poser. Poete, prends ton luth, ainsi, me procure un baiser.

Comme il fait noir dans la vallee ! J’ai cru qu’une forme voilee Flottait la-bas concernant la foret.

Elle sortait de la prairie ; Son pied rasait l’herbe fleurie ; C’est une etrange reverie ; Elle s’efface et disparait.

Poete, prends ton luth ; la nuit, sur la pelouse, Balance le zephyr dans son motocross odorant. J’ai rose, vierge encor, se referme jalouse Sur le frelon nacre qu’elle enivre en mourant. Ecoute ! tout se tait ; songe a ta bien-aimee. Ce jour, sous des tilleuls, a Notre sombre ramee Notre rayon du couchant laisse 1 adieu plus doux. Ce jour, tout va fleurir : l’immortelle nature Se remplit de parfums, d’amour et de murmure, Comme le lit joyeux de deux jeunes epoux.

Pourquoi mon coeur bat-il si vite ?

Qu’ai-je donc en moi qui s’agite Dont J’me sens epouvante ? Ne frappe-t-on gui?re a chez moi ? Pourquoi la lampe a demi morte M’eblouit-elle de clarte ? Dieu puissant ! tout le corps frissonne. Qui vient ? qui m’appelle ? – Personne. J’suis seul ; c’est l’heure qui sonne ; O solitude ! o pauvrete !

Poete, prends ton luth ; le vin une jeunesse Fermente une telle nuit dans les veines de Dieu. Mon sein reste inquiet ; la volupte l’oppresse, ainsi, les vents alteres m’ont mis la levre en feu. O paresseux enfant ! regarde, j’suis belle. Notre premier baiser, ne t’en souviens-tu gui?re, au moment oi? je te vis si pale au toucher du aile, ainsi, que, les yeux en pleurs, tu tombas dans mes bras ? [Read more…]